Chaque jour dans le monde, on fait des découvertes archéologiques plus ou moins importantes: l’Histoire de l’humanité semble être encore pleine de mystères à dévoiler.

Nous ne connaissons pas, par exemple, la position de plusieurs villes et colonies antiques. Et on ne parle pas seulement des lieux légendaires et imaginaires comme Atlantide ou El Dorado, mais de populations dont nous connaissons l’existence mais seulement nous n’avons pas encore découvert où elles résidaient exactement.

L’histoire que nous vous raconterons appartient à la seconde catégorie et c’est l’histoire de la ville de Derinkuyu, enfouie sous terre et cachée aux yeux de l’humanité pendant des milliers d’années: voici comment elle a été découverte accidentellement par un homme ordinaire.

L’histoire commence en 1963, quand un homme de la province de Nevsehir, en Turquie, se prépare à abattre les murs de sa maison pour la rénover. Derrière le mur, l’homme trouva une sorte de pièce cachée avec un couloir.En parcourant ce couloir, celui-ci emmenait directement à d’autres pièces , reliées entre elles par plusieurs galeries. L’homme n’en croyait pas ses yeux: il avait découvert une ville souterraine!

La plus ancienne source écrite au sujet des villes souterraines est l’auteur grec Xénophon. Dans sa célèbre oeuvre Anabase, celui-ci écrit que les gens qui vivaient en Anatolie avaient construit des villes souterraines pour y vivre avec leurs familles, leurs animaux domestiques et la nourriture nécessaire à leur survie.

La ville s’étend sur une profondeur de 85 mètres et est répartie sur 11 niveaux. On pense qu’entre 3000 et 5000 personnes peuvent y avoir vécu.

Les grottes sont les précurseurs des maisons modernes , elles étaient dotées de canapés creusés dans la roche, de puits avec de l’eau potable et ce qui semble être une école ou une église.

Les pièces les plus petites servaient de refuge quand les conditions météorologiques de la région étaient particulièrement défavorables. Elles servaient également comme cachette pour fuir les attaques ennemies.

La ville dispose de 600 portes, cachées parmi les nombreuses cours, qui donnent accès vers l’extérieur.

Actuellement, le site est accessible aux touristes, mais malheureusement seulement une partie de la ville est visitable, principalement pour des questions d’entretien et de sécurité.

Les archéologues pensent que les villes souterraines sont une centaine dans la région de la Cappadoce, mais jusqu’à maintenant,on en a découvert seulement six.

On ne sait pas avec certitude quelle civilisation antique a construit cette ville. Celle-ci a sûrement été occupée par différentes cultures au cours de l’Histoire, et étant donné qu’elle a été creusée dans la roche, il est difficile de la dater avec précision.

Alors ne vous étonnez pas si un jour, pendant que vous faîtes des travaux à la maison, il vous arrive de découvrir un tunnel…N’ayez pas peur, rentrez-y: vous pourriez être les acteurs d’une découverte archéologique!

Publié dans : Mix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *